À quoi sert une assurance vie ?

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance vie ?

Lancée en 1818 en France, l’assurance vie est un produit d’épargne par lequel votre banque ou votre assureur s’engage à vous reverser le capital d’origine en plus des intérêts produits par cette somme lors de la cessation du contrat.

 

Comment déterminer la durée du contrat ?

Afin de déterminer la date d’horizon de votre contrat, il est important de vous demander pourquoi vous souhaitez épargner. Si vous souhaitez concrétiser un projet, on fixera la date de fin du contrat de façon à optimiser la répartition de votre capital.

La fiscalité de l’assurance vie étant dégressive avec les années, c’est à partir de 8 ans qu’il est le plus avantageux d’effectuer des retraits. Cependant, vous pouvez toujours effectuer des rachats à tout moment sur votre contrat ou le prolonger annuellement par tacite reconduction.

 

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie ?

L’assurance vie reste le placement préféré des Français, et de loin : ils sont 43 % à considérer ce dernier comme le meilleur placement, devant le livret A (27 %) et le PEL (22 %).

Près d’un Français sur deux détient un contrat d’assurance vie pour placer de l’argent et épargner, préparer sa retraite et/ou sa succession ou pour disposer d’un placement rentable.

 

Quels sont les avantages ?

L’assurance vie s’adapte à toutes les étapes de la vie : construction et valorisation d’un capital,  constitution de revenus complémentaires… Ce placement a également la réputation d’être sûr, car il bénéficie d’exonérations fiscales importantes. Il est, par ailleurs, investi pour beaucoup dans des titres d’Etat. Investissement très bien exploité, l’assurance vie possède un rendement très compétitif : 2,27 % en moyenne en 2015, contre 0,75 % pour le livret A.

 

3 questions fréquemment posées sur l’assurance vie

  • « Peut-on transférer son assurance-vie d’une banque ou d’une assurance à une autre ? » 

Non, les contrats d’assurance-vie classiques ne sont pas transférables d’une banque ou d’un assureur à un autre.

 

  • « Je souhaiterais dynamiser mon contrat d’assurance vie, comment faire ? »

 

Une des solutions consiste à souscrire un fonds « structuré ». Il vous assure une partie de l’augmentation de la Bourse tout en vous offrant une garantie sur le capital (totale ou partielle) hors frais sur versements et gestion du contrat. Choisir cette méthode n’est pas sans risques puisque cette garantie a un coût et que la performance du fonds dépend d’une formule mathématique qui n’est pas forcément bien cernée, même pour un épargnant averti.

 

  • « Je voudrais souscrire un contrat d’assurance vie, comment rédiger la clause bénéficiaire ? »

 

La clause bénéficiaire est un élément clé du contrat. Vous devez faire attention et soigner cette étape car elle est destinée à transmettre votre capital à des bénéficiaires, le tout dans un cadre fiscal privilégié. Vous avez donc besoin de mener une réflexion approfondie sur la dévolution des sommes qui y sont investies.

Contactez-nous